Cyclisme et hypertension

La pratique régulière du cyclisme est recommandée aux patients atteints d’hypertension.

Le cyclisme est un sport d’endurance idéal ; il renforce le système cardiovasculaire, le métabolisme et le système immunitaire. Par ailleurs, il renforce les muscles des jambes et du dos, sans trop solliciter les articulations.
Durant l’entraînement, la pression artérielle augmente au début, mais à long terme, elle baisse. Grâce à la pratique régulière du cyclisme, le muscle cardiaque est entraîné et mieux approvisionné en sang. L’augmentation de la performance cardiaque prévient l’apparition de maladies cardiovasculaires.
Le cyclisme a également un effet positif sur l’activité des veines. Lorsque nous pédalons, les muscles des jambes remontent, les veines sont compressées et le sang est pompé vers le cœur. Grâce au soutien actif des veines, le risque de troubles veineux diminue. Il est essentiel de garder une posture bien droite pour que le sang puisse bien circuler.

Vélo et équipement

  • Position assise correcte : La selle doit être assez haute, de sorte que lorsque vous pédalez, vos jambes ne soient pas totalement déployées.
  • Pour évitez les douleurs dorsales, vous devriez être assis confortablement et vous tenir bien droit (inclinaison de la partie supérieure du corps de 10° à 20°)
  • Vous devriez toujours protéger votre tête en portant un casque
  • Portez des vêtements confortables, qui laissent passer l’air
  • Pour protéger vos yeux des insectes et éviter qu’ils ne coulent, portez des lunettes de cyclisme ou des lunettes de soleil.
  • Pour ne pas déraper des pédales, choisissez des chaussures bien adhérentes.
  • Assurez-vous que votre vélo soit en état de marche.
  • Choisissez des routes et pistes cyclables peu fréquentées.

 

Quels sont les points à retenir pour pratiquer le cyclisme ?

  • Au moins trois séances d’une demi-heure sont nécessaires par semaine, mais il faut respecter une règle d’or : augmenter lentement l’intensité de l’effort.
  • La cadence idéale est de 80 -100 tours de pédale par minute. Cette cadence élevée traite avec douceur les articulations, les tendons et les muscles. Par ailleurs, elle augmente la forme physique
  • Il est important de toujours pédaler à la même allure et de placer la plante du pied sur la pédale. Le mouvement circulaire des pédales devraient être accompagné activement : il ne faut pas uniquement appuyer vigoureusement sur la pédale pour la faire descendre mais il faut aussi la faire remonter activement avec la jambe et le pied.
  • Au début de l’entraînement, prenez quelques minutes pour vous adapter progressivement à votre vitesse personnelle, ce qui permet d’améliorer votre endurance. A la fin de la séance, la cadence devrait être réduite progressivement. Afin d’éviter les tensions et les rétrécissements des muscles et des tendons, faites quelques étirements à la fin de la séance.

Hypertension et sport