Marche nordique et hypertension

La marche nordique est recommandée aux patients atteints d’hypertension.

La marche nordique est un sport qui fait travailler les mains et les pieds. Les pieds servent à se déplacer et les mains guident les bâtons. Ainsi, ce sport sollicite non seulement les jambes mais aussi les bras, ce qui renforce les os et les muscles.
La taille et la force du cœur augmentent, ce qui soulage à long terme le cœur et la circulation car la pression artérielle baisse. Un moins grand nombre de battements cardiaques sont nécessaires pour approvisionner suffisamment le corps en oxygène.
Par ailleurs, les articulations des pieds et des genoux sont moins sollicités car environ 20 % du poids du corps est supporté par les bâtons.
Le travail des jambes active la pompe musculaire des jambes, qui facilite le retour du sang vers le cœur. Ainsi, la stase sanguine dans les jambes et les troubles veineux peuvent être prévenus.

Equipement:

  • Utilisez des bâtons en carbone, car ils sont particulièrement légers et ils absorbent les vibrations.
  • A titre indicatif, pour connaître la bonne longueur des bâtons, utilisez la formule suivante : taille corporelle en cm * 0,7. Lorsque les bâtons sont perpendiculaires au sol, votre bras devrait former un angle droit.
  • Pour moins solliciter vos articulations, portez des chaussures amortissant bien les chocs.
  • Portez des vêtements laissant passer l’air. Par temps, il est recommandé de porter plusieurs couches fines de vêtements.

 

Quels sont les points à retenir pour pratiquer la marche nordique?

  • Pour garantir son efficacité, la marche nordique devrait être pratiquée au moins trois fois par semaine durant 30-40 minutes.
  • Afin d’éviter toute blessure physique, il est essentiel d’adopter une bonne technique de marche, qui peut être apprise dans des cours spéciaux.
  • L’intensité de la marche devrait uniquement être augmentée lentement.
  • Au début, il ne faut pas sous-estimer le stress supplémentaires lié à l’utilisation de bâtons. Faites les premières séances calmement, sans bâtons.
  • Au début de l’entraînement, la vitesse et la taille des pas devrait être augmentées progressivement. A la fin de l’entraînement, il est important de diminuer la cadence lentement. Un court étirement des muscles des jambes et du cou devrait clore la séance de marche.

Hypertension et sport