Potentielles atteintes des reins liées à l’hypertension

Non traitée, l’hypertension peut provoquer des lésions rénales.

L’hypertension et les altérations artériosclérotiques qu’elle induit sont particulièrement délétères pour les plus petits vaisseaux situés dans les reins, qui font partie du système de filtration rénale (néphrosclérose). En cas d’hypertension et de diabète, les reins sont particulièrement menacés. En cas de lésions rénales, la régulation de l’équilibre hydrique est compromise et les déchets métaboliques s’accumulent dans l’organisme. Il est alors question d’insuffisance rénale. Par ailleurs, en raison de l’endommagement du système de filtration, les reins ne sont plus à même de retenir les substances, comme certaines protéines (albumine), qui sont également importantes pour l’organisme. Ces substances sont alors de plus en plus excrétées dans les urines (microalbuminurie et/ou macroalbuminurie/protéinurie).

La perturbation de la circulation sanguine rénale altère non seulement la fonction excrétoire des reins, mais elle active également le système hormonal de régulation de la pression sanguine dans le tissu rénal, le système rénine-angiotensine-aldostérone, qui à terme conduit à une augmentation de la pression sanguine. Non traitées, ces perturbations peuvent être à l’origine d’une faiblesse rénale chronique, voire d’une insuffisance rénale.

Conséquences de l’hypertension