Hypertension artérielle - examen médical

Une conversation médecin-patient a lieu au début de l’examen médical. Pour diagnostiquer une hypertension et évaluer ultérieurement les résultats de l’examen, vos antécédents médicaux (anamnèse) sont un indicateur-clé pour le spécialiste en médecine interne. Ainsi, il vous posera les questions suivantes :

  1. Avez-vous une prédisposition génétique à l’hypertension artérielle, aux maladies cardiaques (c.-à-d. vos parents proches ont-ils eu une hypertension, un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou la goutte) et/ou à l’hypercholestérolémie? 
  2.  Avez-vous des antécédents médicaux, par ex. problèmes cardiaques, diabète, maladie rénale ou maladie métabolique?
  3.  Présentez-vous d’autres facteurs de risque (par ex. obésité, tabagisme, consommation d’alcool)?
  4.  Etes-vous stressé(e) ? Etes-vous sous pression mentale ou subissez-vous des pressions dans votre travail (par ex. travail posté)?
  5.  Quels médicaments prenez-vous régulièrement?

Examen physique
L’examen physique se concentre principalement sur la mesure de la pression artérielle. La mesure devrait être répétée plusieurs fois dans une atmosphère décontractée. Une mesure unique indiquant une élévation de la pression artérielle n’est pas fiable. En effet, la nervosité, par exemple, peut temporairement augmenter la pression artérielle. Certains patients sont si nerveux lorsqu’ils se rendent chez le médecin qu’ils présentent uniquement une pression artérielle excessive dans le cabinet médical (« hypertension de la blouse blanche »). Néanmoins, même dans des conditions normales, la pression artérielle est sujette à des fluctuations significatives et elle reflète le stress physique et mental. Seules des mesures répétées et/ou des mesures de la pression artérielle sur une période de 24 heures (par ex. si une « hypertension de la blouse blanche » ou une apnée du sommeil [courtes pauses respiratoires durant le sommeil] est suspectée) permettent d’obtenir des résultats fiables.

Les mesures de la pression artérielle sont prises lors de jours différents, aux deux bras, en position assise (plus tard, uniquement au bras fournissant les valeurs les plus élevées [généralement, le bras droit]), après une période de repos de 3 à 5 minutes. Schématiquement, si la pression artérielle était augmentée lors des mesures répétées réalisées lors de jours différents (au-delà de 140/90 mm Hg), le patient est atteint d’hypertension. Toutefois, lors de l’évaluation des valeurs de pression artérielle, les troubles secondaires potentiels devraient toujours être pris en compte.

En tant que principe de base, votre spécialiste de médecine interne vous demandera toujours de vous peser et il auscultera vos poumons et votre cœur au moyen d’un stéthoscope. Les tests sanguins et urinaires font également partie du processus diagnostique classique, fournissant en premier lieu des indications sur la présence éventuelle d’autres facteurs de risque et d’atteintes d’organes-cible. L’état des reins (taille des reins et composition du tissu rénal) est évalué au moyen d’un examen échographique des reins. Des reins de très petite taille peut être indicatifs d’une insuffisance rénale déjà présente depuis une longue durée. Un éventuel épaississement d’un muscle cardiaque ou des troubles du rythme cardiaque peuvent être détectés au moyen de l’électrocardiogramme (ECG).

 

Si nécessaire, notamment en fonction du niveau de pression artérielle, de l’âge et de troubles secondaires, les examens suivants sont également pratiqués :
• Mesure de la pression artérielle sur le long terme
• Electrocardiogramme d’effort
• Echographie du cœur (échocardiographie)
• Echographie des vaisseaux des jambes et du cou
• Examen du fond d’œil par un ophtalmologiste
• Examens biologiques spécifiques

Si une maladie sous-jacente est à l’origine de l’hypertension artérielle (hypertension secondaire), votre médecin posera le diagnostic en utilisant les examens décrits ci-dessus. Une pression artérielle qui a augmenté soudainement et ne répond pas au traitement médicamenteux peut également indiquer la présence d’une hypertension secondaire.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle?